Conseils, articles : maternité, parentalité, nourrissons, famille, enfants


Maternité, parentalité

Se préparer à accueillir son bébé avec la sophrologie


Attendre un enfant et se préparer à l’accueillir est une belle et grande aventure. Mais c’est aussi un grand bouleversement parfois source d’inquiétudes ou d’angoisses . La Sophrologie et ses techniques de relaxation, de visualisation et de respiration vont vous permettre de vous préparer à accueillir sereinement votre bébé et d’apprivoiser vos craintes.

Je propose aux futures mamans des séances individuelles d’accompagnement à la grossesse et de préparation à l’arrivée de bébé dès le début de la grossesse. 

Quels sont les objectifs des séances de sophrologie pour les futures mamans ?

• Découvrir les techniques de respiration et relaxation adaptées à la grossesse.

• Mieux vivre les modifications corporelles

• Gérer les contractions et garder le contrôle de son accouchement

• Apprivoiser les peurs liées à la grossesse

• Préparer un vécu positif de l’accouchement et des suites de couches

  

Comment se déroulent les séances de sophrologie pour les femmes enceinte ?

• Une séance débute par un moment d’échange, de partage puis une pratique des exercices de respiration, de relaxation, d’écoute du corps, de mouvements et de visualisations adaptés à la grossesse.

• Il est possible de commencer le travail de préparation dès le début de la grossesse et à n’importe quel moment de la grossesse.

• Une préparation se déroule généralement sur 7 séances. 

• Les futurs papas peuvent également participer à ces séances s’ils le souhaitent.

En bonus, vous repartirez avec un guide des exercices et techniques proposés au cours de l’accompagnement ainsi que l’enregistrement audio de chaque séance pour pratiquer à la maison avant l’arrivée de bébé ! 


 Lire les articles précédents


 

Laura Caldironi,
sophrologue 

Une approche unique pour donner naissance en douceur 

L ‘HypnoNaissance, est une méthode mise au point par Marie Mongan à la fin des années 80 est à la fois une philosophie et une technique pour donner naissance en paix, parfaitement détendue et sans stress.

Les couples découvrent l’art et la joie de vivre une naissance en toute sécurité ,confortable pour eux et leur bébé.

A l ‘aide de l ‘hypnose, de l ‘auto-hypnose et d’imageries guidées, les futures mamans et les futurs papa apprennent à accélérer et à augmenter la sécrétion des endorphines naturelles de leur corps, éliminant ainsi ou réduisant sensiblement le recours à la médication pour la maman.

Lorsqu’une femme est bien préparée à la naissance et lorsque son corps et son esprit sont en harmonie, la nature est alors libre de fonctionner aussi bien qu’elle l ‘avait prévu .


La méthode HypnoNaissance enseigne aux femmes à se défaire de toute programmation antérieure au sujet de la naissance, à faire confiance à leur corps et à travailler avec lui. Elle leur apprend également à se libérer des pensées limitatives et des émotions qui mènent à la peur causant de la douleur et de la résistance musculaire. Grâce aux cours d’HypnoNaissance, les femmes retrouvent leur instinct naturel pour enfanter. Les mères sont conscientes, éveillées et totalement en contrôle, quoique profondément détendues, alors qu’elle donnent naissance à leur bébé en connexion totale avec lui et le papa.


Cette méthode permet à la mère qui accouche de demeurer reposée, alerte et énergique. Elle contribue aussi à la bonne oxygénation du bébé pendant la naissance, réduit et élimine souvent la fatigue, confère au compagnon de naissance un rôle de premier plan et enseigne des techniques de respiration qui permettent à la mère de souffler doucement le bébé pour le faire naître sans la violence de dures poussées.

 
Lire les articles précédents


Aurore Frédaigues

instructrice HypnoNaissance




Maternité, parentalité

 

Le corps d’avant, le corps mettant au monde, le corps d’après

Le corps de la femme à partir de la fécondation vit tout un parcours de transformation. Est connu, surtout, ce qui est physiologique, les petits et gros désagréments (des listes non exhaustives existent) face au corps qui change, aux hormones qui mènent la danse comme toujours mais là de manière bien spécifique. La femme – future-mère- a commencé déjà un chemin bien spécifique et unique, de par ses ressentis, de par sa culture familiale et sociale, de par le développement de ce petit être (ou plusieurs) unique dans l’utérus déjà rempli d’histoires, de nourriture, de liquide.

Que se passe-t-il dans ce corps ? Ce qui est moins révélé, plus intime, aussi plus angoissant ou plus réjouissant, ce que peuvent exprimer les femmes quand elles sont écoutées, lues, acceptées avec leur connaissance d’elles-mêmes.

Voici les extraits de 3 livres, récits de femmes racontant leur corps, leurs ressentis, leurs choix, leur puissance, leur sexualité, leur intimité…

 

Elyette ABECASSIS , Un heureux évènement

Tous les jours je regardais mon corps derrière le miroir. Ce corps qui changeait, qui grossissait à vue d’œil. J’étais empêtrée à l’intérieur de ce nouvel espace. Je ne me sentais pas en forme. Je dormais.

Au neuvième mois, les sens en folie, les hormones au climax, j’étais épanouie. Je me sentais bien mieux que je ne l’avais jamais été, au sommet de ma sensualité. Comme si j’étais enfin moi-même, comme si toutes les barrières, toutes les censures, toutes les inhibitions étaient tombées. J’étais grosse, certes, mais à l’intérieur, j’étais une forme absolue, épurée de moi même.

Je suis en train d’accoucher. J’entends un pas derrière moi, une respiration, Nicolas. C’est ainsi : on commence à être amoureux et on finit les pieds dans les étriers. On est là devant lui, les jambes écartées, avec le sang qui coule, le sexe béant dans le grand traumatisme de la naissance. Une erreur monumentale me dis-je, je suis en train de commettre une erreur monumentale.

Tout s’est effacé de ma mémoire comme par magie. Intellectuellement, je sais que cela faisait très mal, mais psychologiquement, c’est comme si je n’avais rien ressenti ,comme si ce n’était pas à mon corps que cela était arrivé mais à une autre qui me l’aurait raconté. Je pense que les femmes n’en parlent pas, ou sont gênées et c’est aussi la raison pour laquelle elles peuvent avoir plusieurs enfants alors que sur le moment, cela paraît impossible. Tout s’efface ! Il doit y avoir un programme dans le cerveau qui supprime le souvenir de la douleur de l’accouchement .Chaque fois que j’essaie de revenir sur ce ressenti , la mémoire résiste. Les traces s’estompent quand je les convoque. Pire même : au fur et à mesure que le temps passe, j’y pense comme à une souffrance agréable. Intellectuellement, je sais que c’était dur. Psychologiquement, j’en garde un souvenir ému.

La kinésithérapeute m’examina et me demanda de contracter le périnée. Je me rendis compte que je n’étais pas très au courant de l’existence de cet organe. Comme elle était passionnée par ce qu’elle faisait elle me fit un dessin avec le périnée, soutenant l’urètre, l’utérus et les intestins. Après 15 séances, j’avais fait de sérieux progrès, cela devenait valorisant de savoir aussi bien contracter son périnée.

Il y a l’amour des premiers temps et il y a l’amour de la maturité, celui d’après, celui auquel personne ne songe... Et connaître une femme après qu’on l’a vue donner naissance à un enfant. Si l’amour ce n’est que les caresses du commencement alors l’amour ne m’intéresse pas.

Si l’amour dure l’espace d’un baiser, si l’amour meurt, alors cela ne me concerne pas, si l’amour consiste à tomber amoureux , à vivre quelques mois de bonheur absolu, alors cela ne me dit rien d’aimer

 

Marie CARDINALE , Une vie pour deux

Quelque chose d’inimaginable, de colossal, 3 secousses s’emparent de mon ventre comme d’une pâte à pétrir, le soulevant puis le précipitant vers le bas. Navire dans l’ouragan qui craque de partout, dont on a entièrement réduit la toile et qui tient tête seul, avec les os de ses mâts dressés dans le noir, à l’infiniment plus grand et plus fort que lui.

 

Virginie NOAR, Le corps d’après

Ton ventre. Tu n’as même pas pensé à le toucher une dernière fois et il n’en reste que sa peau flétrie. Tu es devenue un fruit passé, tu dois maintenant te laver, effacer les traces de l’Évènement, tout doit disparaître. ;; Avec l’écume blanche du savon entre tes mains, tu effleures lentement ta poitrine et. Ton ventre. Flasque et las.

Dans l’intimité, j’égrène le temps en photographiant ce bout de moi comme la parcelle d’une vie recommencée. Ventre nombril bourrelet peau ventre. J’y promène mes doigts impatients en me demandant si tout ça ne va pas mourir. Est ce que l’épiderme infini va-t-il s’étirer pour faire de moi une femme enceinte convenable jusqu’à l’avènement de la mère ? Je vis l’attente comme une exaltation arrêtée, un souffle suspendu pour que se révèle quelque chose, n’importe quoi qui atteste que je ne suis pas égarée dans le fantasme de mon corps engrossé et que ce qui vit là ne s’arrêtera pas.

Mes seins ont doublé de volume, mon ventre s’est arrondi, alors avec ce corps habité, j’ai soudain le sentiment d’être invincible. Forte. Puissante... Je suis subjuguée par cette certitude qui s’inscrit durablement dans mes sensations.

« Vous ne pouvez pas refuser le toucher vaginal, mademoiselle, c’est obligatoire. C’est pour le bien de votre bébé » Le médecin expert se trompe. Le médecin expert ment. Je suis en droit de refuser ses deux doigts dans mon vagin, la mesure de mes organes et l’évaluation de mes compétences de femme enceinte...Je suis en droit de décliner l’offre de mon corps sous ingérence, décider le traitement de ce qui m’appartient... Je veux mon intimité à l’abri… Je suis en droit et c’est inscrit dans la loi !

Ce corps, mon corps, chose rendue merveilleuse, sait ce qu’il a à accomplir. Comme toutes les autres femmes, je suis capable de faire advenir la vie dans une communion entre le sexuel et le spirituel. Dans cette certitude nouvelle, je trouve l’exaltation de ma puissance. Femelle. Je ne crains plus de jouir vivre rire courir, je suis convaincue de ma capacité à donner la vie… Eux ( médecins) ne savent pas la force des corps féminins enfantant depuis des millénaires, eux ne savent pas la magie indicible des utérus…

 

Lire les articles précédents

 

Christine Boudet,
doula


Comment va votre   corps ?

Alors avez-vous pris du temps pour votre corps ?

Oui, super, comment vous sentez-vous ? 

 

Mieux, c’est toujours le premier pas qui coûte. 

Continuez à mettre en place régulièrement des astuces pour que votre corps soit en joie. 

 

Maintenant je vais vous proposer d’aller encore plus à la découverte de votre corps.  Le toucher est le sens principal et le plus important, celui sans lequel nous ne pouvons pas vivre.

 

Vous le savez surement ou du moins vous le savez instinctivement puisque vous massez, caressez, touchez votre bébé tout le temps.

 

Vous aimez peut-être aussi, recevoir ou donner des caresses, des massages, de la sensualité et/ou de la sexualité, avec votre partenaire, mais, de vous à vous, quel toucher vous accordez-vous ? 

 

En vous donnant des massages, des caresses, de vraies caresses douces, vous allez aimer de plus en plus votre corps et surtout vous allez vous découvrir car votre corps va s’éveiller à une nouvelle sensualité.  

 

Et comme votre corps a changé vous allez pouvoir vous réapproprier son contour, sa forme, découvrir de nouvelles sensations, de nouvelles zones sensibles. 

 

C’est à vous seule de vous découvrir, de trouver ce que vous aimez, ce qui vous fait plaisir, de reprendre votre corps en mains. 

 

D’ailleurs peut-être que vous ne l’aviez jamais fait et pour retrouver le chemin de la sexualité vous aurez besoin de vous connaitre je vais vous l’expliquer plus tard. 

 

 A très vite pour la suite…


Lire les articles précédents



Claudie Morizot,
coach en sensualité, praticienne en massage tantrique


Maternité, parentalité

Massage femme enceinte


Les bienfaits de ce massage pour la maman :

  • soulage le dos et les jambes lourdes
  • diminution des crampes dans les jambes
  • diminution des douleurs sciatiques
  • favorise la circulation sanguine et lymphatique
  • réduit les tensions musculaires
  • rééquilibre les énergies
  • assouplit la peau
  • favorise le sommeil
  • prépare les muscles pour l’accouchement
  • diminution des nausées et vomissements
  • diminution le stress, la fatigue
  • favorise la connexion maman-bébé

 

Les bienfaits sur le bébé :

Durant le massage, la maman est en réceptivité, l’hormone du plaisir (l’ocytocine) augmente et le cortisol, hormone issue du stress diminue. 

 Il faut savoir qu’à partir de 4 mois, un bébé développe sa capacité de perception.
Il vit tout ce que sa mère ressent. Il entend les sons, il apprécie les caresses, mais aussi les angoisses et le stress de la mère.

A travers le liquide amniotique, il bénéficie de cette hormone de plaisir.
Le bébé reçoit ce sentiment et se sent en sécurité, développant ainsi son épanouissement affectif.

 

Les massages s’effectuent à partir de 3 mois de grossesse, quand le fœtus est stabilisé.

Une vraie rencontre avec soi-même et son bébé.

Lire articles précédents

Angélique
accompagnante périnatale et thérapeute énergétique

Kangatraining®


« Le printemps est là ! Le soleil revient ! Et si nous décidions de profiter des bienfaits de notre très chère Dame Nature ?

 

Le concept Kangatraining® s’adapte à l’extérieur, pour poursuivre ses objectifs de prise en charge corporelle de la jeune maman.

En effet l’objectif est de passer un moment convivial entres mamans afin de rompre avec l’isolement, mais aussi de se réapproprier un corps changé dans les mouvements de la vie quotidienne.

Cette remise en mouvement peut être donc proposée, lors des beaux jours, en poussette avec le Kangaonwheel®, ou en randonnée porte bébé avec le Kangatrail®.

Chaque instructrice Kangatraining® sont formés à la mise en place de ces pratiques lors de leur formation de base.

 

Pour chacune de ces pratiques le déroulé de séance est modifié, mais reste propre au concept. Le bébé étant dans la poussette et le cadre étant différent, ses besoins sont également modifiés. C’est pourquoi une adaptation est nécessaire pour que le bébé se sente intégré dans la séance et y trouve son bien être.

La pratique du Kangaonwheel® est très appréciée par les mamans qui ont un bébé qui pèse déjà très lourd ou bien qui a des difficultés avec le portage.

 

Le Kangatrail® est très apprécié quant à lui par les amoureux de la nature, de la forêt, de la randonnée Cette pratique est ouverte aussi bien aux mamans qu’aux papas.

Tout en remettant notre corps en mouvement en sécurité et en corrigeant nos modifications corporelles, nous nous reconnectons avec la nature. Bébé quant à lui sera dans le porte bébé, profitera des mouvements également, de la proximité de son parent pour se développer et profiter également des bienfaits de la nature. Des terrains escamotés seront utilisés pour augmenter la difficultés et permettre le renforcement des muscles qui ont été relâchés pendant la grossesse, et le travail cardiovasculaire nécessaire à la bonne diffusion de l’oxygène et à l’élimination des déchets.

 

Pour les deux pratiques l’hormone relaxine sera prise en considération, la protection pelvienne et abdominale également grâce à la mise en place de la Technique Tupler®. Aucune course, aucun saut, aucun travail en surforce ne seront envisagés si le plancher pelvien est faible et que le diastasis n’est pas refermé. Des contrôles en cours de programme sont pratiqués pour réajuster en fonction des besoins.

 

Si vous souhaitez rejoindre une instructrice prés de chez vous, rien de plus simple : Réservez votre séance évaluation des besoins dans un premier temps, afin d’effectuer un bilan sur vos besoins et permettre à l’instructrice d’adapter les séances. Ensuite elle vous dirigera vers l’ensemble des séances.

Vous trouverez l’ensemble des instructrices sur le site www.kangatraining.info

 

Ce concept étant mondialement reconnu, n’oubliez pas de mettre le drapeau français avant de rentrer votre ville dans l’espace prévu à cet effet.

Et c’est parti pour passer de véritable moments de ressourcement, de complicité et de découverte tout en prenant soin de son corps. »

 


Lire les articles précédents


Plus d’informations : www.kangatraining.info »

 

Maternité, parentalité

La danse avec bébé porté ou danse portage 

Il s’agit d’une activité en plein développement, qui consiste à danser avec son bébé porté en écharpe ou en porte-bébé. 

Une fois le bébé bien installé, il pourra profiter d’un environnement musical doux ou stimulant, d’un bercement agréable, Il développera son sens du rythme, s’éveillera à la musique et au mouvement, et bénéficiera du bien-être retrouvé de sa maman.

De son côté, la maman pourra reprendre une activité à la fois artistique et physique,  retrouver la mobilité de son corps et la liberté de danser, échanger avec d’autres mamans, tout en restant au plus près de son bébé.


Spécialisée dans les danses orientales et tziganes (des Balkans au Moyen-Orient) qu’elle enseigne à Montpellier depuis 2003, elle s’est aussi formée au gré de ses rencontres à d’autres danses ethniques : danse tahitienne, flamenco, danses d’Asie Centrale… et à la danse portage avec l’association Mudante, seule formation dans ce domaine en France.
Depuis l’arrivée de son fils, l’ayant beaucoup porté, elle souhaite transmettre le bonheur de partager des moments dansés avec son bébé.


Les ateliers de danse portage commencent par une vérification de la mise en place du bébé dans son moyen de portage.

Ensuite, un échauffement doux nous permettra de rentrer dans la danse, et sera suivi de mouvements issus de différentes traditions dansées, puis de petits enchaînements ou de courtes chorégraphies. 
Des moments de danse libre pourront aussi être proposés. Votre bébé vous accompagnera ainsi dans ce voyage dansé, de l’Orient à la Polynésie, de l’Inde à la Perse. Enfin un temps de relaxation  viendra clore l’atelier.


Précautions : Il est recommandé d’avoir suivi un atelier de portage au préalable, et/ou de porter son enfant au quotidien. Il vaut mieux aussi avoir terminé sa rééducation périnéale.
Tous les niveaux en danse sont bienvenus !

En conclusion, si vous avez envie de reprendre une activité physique en douceur, tout en partageant un moment ludique et tendre avec votre bébé, la danse portage est pour vous ! 



Sylvie Pinloche,
professeure de danse

Sylvie propose des ateliers mensuels de danse portage au centre Bien Naître pour Bien Etre

Comment paramétrer votre GPS intérieur

"Tout est énergie, et c’est là tout ce qu’il y a à comprendre dans la vie. Aligne-toi à la fréquence de la réalité que tu souhaites et cette réalité se manifestera. Il ne peut en être autrement. Ce n’est pas de la philosophie. C’est de la physique"

Albert Einstein


Nous sommes comme des antennes qui, en permanence, reçoivent et émettent des informations, sous forme de fréquences, de vibrations énergétiques. 


En fonction de ces fréquences que nous émettons, nous allons attirer à nous des personnes, des situations, des événements qui entrent en résonance avec ces vibrations, ces fréquences.


Nos pensées, nos croyances, sont comme autant de directions que nous entrons dans notre boussole, notre GPS intérieur. 

Lorsque l’on sait que nous avons plus de 6000 pensées par jour, et peut-être tout autant de croyances limitantes (héritées de notre éducation, de notre histoire familiale, de notre contexte religieux, sociétal, professionnel…), on peut se demander comment garder une direction claire, constructive et soutenante au milieu de ce foisonnement intérieur ?

La grossesse et l’approche de la parentalité apportent souvent un supplément de questionnements et réveillent de nouvelles croyances encore inconnues jusque-là.


La bonne nouvelle, c’est que là où nous portons notre attention, là où nous posons notre intention, nous avons la possibilité de choisir et de réajuster en permanence les valeurs et croyances soutenantes pour nous.


Comment faire, concrètement? La réponse ici :-) https://www.youtube.com/watch?v=kHJzj95nm1Q&t=21s


Dans cette vidéo, je vous partage comment paramétrer votre "GPS intérieur" et choisir consciemment sur quelles fréquences vous souhaitez vous "brancher", et définir ainsi la direction que vous voulez suivre et le type d'expériences que vous avez envie de vivre, pour toujours plus de créativité, d’amour de vous et de liberté d'être. 


Et souvenez-vous, le meilleur moyen d’apprendre quelque chose et de le pratiquer plusieurs fois jusqu’à ce que cela devienne naturel et spontané pour vous. C’est ainsi que vous avez appris à marcher. ;-)


Lire les articles précédents


Cécile Yvorel
thérapeute quantique et praticienne en massage tantrique 

Nourrissons

L’ostéopathie et les têtes plates : plagiocéphalie ou brachicéphalie 


Votre nouveau-né a subi des contraintes mécaniques dans votre ventre et durant l’accouchement.

 Si ces dernières sont restées physiologiques, les déformations du crâne de votre bébé à la naissance disparaîtront dans la 1ere semaine. 


Passée cette 1ere semaine, malgré les idées reçues de correction spontanée, il est fondamental d’initier le traitement crânien et cervical le plus tôt possible, dès l’arrivée des premiers signes de méplat ou asymétrie.

Dans le cas d’une prise en charge précoce, une ou deux séances d’ostéopathie sont suffisantes pour corriger, le travail est doux et non douloureux pour le bébé. 

Stimuler votre bébé du côté où    « il ne tourne pas » ou « ne dort pas » est bien… mais insuffisant.

L’objectif en ostéopathie est que l’enfant tourne bien la tête des deux côtés et qu’il puisse dormir spontanément dans toutes les positions. 
Et que toutes les sutures du crâne soient bien activées afin que la croissance de la tête soit harmonieuse.



Voir images

                           



Nathalie Gaso, ostéopathe (PMA, pédiatrique,périnatal)

Prendre soin de soi en tant que Femme

En ces temps où les regroupements de femmes se créent de plus en plus, où les chiffres sur les violences faites aux femmes dans le monde libèrent la parole, chaque femme a besoin de prendre soin d’elle à un niveau individuel. Une pratique saine et une posture intérieure sont des invites à bâtir une société nouvelle.


Dans ma pratique holistique, je tiens compte du corps physique, de l’énergie qui le traverse, des émotions, de l’ouverture du cœur, de la force du mental et de la connexion avec l’environnement et le monde spirituel. L’âme est venue faire une expérience sur Terre et son véhicule est le corps. Alors commençons par ce corps féminin en sachant comment il est fait, quelle est l’énergie qui le traverse pour vivre une vie de femme épanouie. Je vous propose une pratique en 3 temps : 


Faire alliance avec ses organes féminins

Durée : 7 mn, plus si vous le désirez

Objectif : cet exercice vous aide à connaître votre corps féminin et ses organes, à leur insuffler de l’énergie pour qu’ils soient en bonne santé.


Emplie de votre force féminine, vous améliorez et conservez une bonne santé. Être en accord avec son corps de femme développe tous ses potentiels de vie harmonieuse, de relations satisfaisantes, de sexualité épanouie, de réussites de projets.


Lire la suite

Lire les articles précédents

Nirmala Gustave, accompagnante Holistique et enseignante Reiki, relaxologue-sophrologue. Auteure de « Et Mandakini devint Femme », roman initiatique et anime le stage « Accueillir la Mère divine en soi ». 



Nourrissons

S’organiser pour changer son nouveau- né la nuit 


Les premières semaines et premiers mois, bébé intègre le cycle circadien à son rythme et les nuits sont souvent hachurées ... afin de préserver votre repos et de favoriser le rendormissement  de votre nouveau-né voici quelques astuces concernant l’organisation du change la nuit. 

Elles pourraient vous aider à vous projeter et à gagner quelques précieuses minutes de sommeil. Pour connaître les types de couches lavables adapté aux nuits rendez-vous sur les réseaux sociaux de Couchicoucha !


Si vous êtes en cododo ou dormez dans la même chambre que votre petit vous pouvez le changer sans même vous lever !  Pour limiter vos  déplacements et ainsi préserver votre périnée durant le premier mois post-accouchement. 

Le fait de rester « au lit » permet aussi de ne pas stimuler bébé en se déplaçant, allumant la lumière du couloir, quittant la chaleur du lit et de la chambre... on peut garder toujours proche un panier avec le nécessaire de soins pour bébé et pour soi ! 🧺🧺 


Il pourrait contenir par exemple : 


 - Des changes propres

- Un sac pour les changes sales

- Un peu d’eau à température ambiante ou des lingettes pré-mouillée pour laver bébé. 

- Un pyjama de rechange 

- Un tube ou bocal d’argile 

- Une petite serviette éponge pour faire tapis de change 

- Des lingettes ou gant en éponge

- Une veilleuse pour garder la même luminosité et ne pas stimuler vos yeux et hormones de réveil. 

- De l’eau pour vous ou un Thermos d’infusion. 

- Une collation pour vous si petit creux. 


Ce n’est bien sûr qu’un exemple dans lequel vous pouvez piocher ce qui vous parle et laisser le reste. 



Lire les articles précédents

  

Pauline de Couchicoucha 

Risques chimiques : les éviter, se préserver…
Quelles sont les risques pour la future maman et son bébé ?

« Avec les lingettes, les bébés se font du mauvais sang » !
Le phenoxyéthanol est un conservateur couramment utilisée dans l’industrie cosmétique.
 C’est aussi un éther de glycol qui a des effets toxiques, notamment sur la reproduction, le système sanguin et le foie. Mieux vaut éviter d’utiliser sur les enfants les produits, notamment les lingettes, qui en contiennent.
Une solution alternative et naturelle fabriquer son liniment oléo-calcaire et utiliser des lingettes en coton lavables.
-50% D’huile d’olive
-50 % D’eau de chaud
Et si besoin pour épaissir, un peu de cire d’abeille à faire fondre dans la solution au bain-marie.

Attention aussi au bisphénol A, composants chimiques présents dans un type de plastique et certaines résines à usage alimentaire.

Quels gestes adopter ?
Éviter d’utiliser de la vaisselle en plastique polycarbonate ainsi que le réchauffage au micro-ondes, adopter une alimentation variée et privilégier les produits frais.
Continuer à allaiter normalement votre bébé les bénéfices de l’allaitement sont plus important pour lui que le risque potentiel lié à la présence de bisphenol A dans le lait maternel.

« Les produits qui entourent les tout petits »
Les enfants sont particulièrement vulnérable aux diverses substances chimiques toxiques auxquelles ils peuvent être exposés. Nous n’y pensons pas forcément mais les bodies, tapis puzzle, tapis d’éveil, couches, tétine et matelas à langer... en contiennent beaucoup.
Pour en savoir plus : www.asef-asso.fr

 Lire les articles précédents


Nathalie Dinghuin,
naturopathe vitaliste, praticienne de santé,
conseillère en et éducation périnatales


Nourrissons

Le cycle de la femme se constitue de quatre phases que l’on peut assimiler aux quatre saisons

Les huiles essentielles nous soutiennent dans chaque étape de notre cycle. Apprendre à reconnaître les différentes phases de son cycle, découvrir quelles actions sont propices à notre bien être et quelles huiles essentielles nous soutiennent au travers de nos 4 saisons de la féminité, c’est se donner toutes les chances d’être alignée avec nous même.


Hiver : les menstruations avec une baisse de la progestérone autant que l'énergie,  printemps : une phase folliculaire qui entraîne la maturation du follicule avec le sentiment d'être plus optimiste, été : une phase d'ovulation : c'est l'œuf qui descend dans la trompe de Fallope jusqu'à l'utérus : si tout est ok, c'est une grossesse qui commence, automne : ensuite vient la phase lutéale avec une augmentation de la progestérone.


Comprendre ses différentes phases nous permet de reprendre le contrôle sur nos émotions, sur notre énergie et comprendre surtout comment notre corps fonctionne.

Au moment des menstruations notre énergie est basse nous avons besoin de rester à l'intérieur.


On peut l’apparenter à la saison hivernale, nous avons besoin de rester au chaud c'est un repli sur soi, mais on a aussi davantage d’intuition,  c’est le moment de se poser, de se faire passer en premier. On peut prendre des bains, rester davantage sous la couette, de passer du temps à lire et à méditer.


 On peut avoir besoin de passer du temps seule également. C'est la période du mois où nous devons faire le moins possible, où chaque To do list est réellement trop complexe à aborder. On a le droit alors de se sentir vulnérable et de demander de l'aide. 


Idée de rituel


Nous pouvons nous faire un petit rituel pour nous soutenir dans cette étape au niveau aromatique, nous allons utiliser la synergie Dragon Time une goutte à l'intérieur et à l'extérieur de la cheville pendant que l’on se pose pour méditer ou pour lire. Dragon Time soutient la femme en rééquilibrant son humeur elle aide au retour au calme, à l'enracinement, on peut également en mettre au niveau de l'utérus et en bas du dos. 


article entier :  : www.aleksandrademazy.com/blog/quelles-huiles-essentielles-pour-me-soutenir-pendant-mon-cycle 



Lire les articles précédents


Aleksandra,
animatrice et formatrice au portage, experte en aromathérapie


 Massage peau à peau 

« Alors, pour ceux qui me suivent depuis plus de 3 ans maintenant, vous savez que le massage, le toucher bienveillant, a une place privilégiée dans ma vie. Grâce à ma formation en massage bébé j’ai pu prendre connaissance d’études scientifiques qui ont pu réellement prouver que le contact peau à peau est d’une importance capitale dans la vie de nos bébés mais aussi dans notre propre vie de parent.


D’après le site internet Naître et grandir, voici les 3 principaux bienfaits du peau à peau pour les parents qui le pratique avec leur bébé :

- « Réduit le stress parental, le peau à peau diminue les hormones de stress, a un effet bénéfique sur l’humeur et diminue le risque de dépression » : je pense qu’en tant qu’adulte avec ou sans enfant, diminuer le stress est un besoin omniprésent, non ?

- « Augmente le sentiment de compétence parental, les parents qui pratiquent le peau à peau se sentent plus confiants en leur capacité à prendre soin de leur enfant » : c’est pas chouette de prendre confiance en soi car nous développons la capacité de prendre soin de notre partenaire et cela peu importe le problème ?

- « Favorise l’attachement : le peau à peau contribue à la création du lien parent-enfant » : et favoriser la continuité du lien partenaire-partenaire, ça vous dit ?

Quand nous voyons ces bienfaits pour un jeune parent, pourquoi ne pas les appliquer dans notre vie d’adulte avec ou sans enfant, si nous avons la chance d’être en couple ?

Je tiens à préciser que quand je parle d’un peau à peau, cela n’a rien à voir avec une relation sexuelle, je parle bien d’un câlin corps nu contre corps nu, sans désir sexuel, juste le désir bienveillant de prendre son partenaire dans les bras, de prendre soin de lui sans arrière-pensée.


Tout comme indiqué plus haut, ce peau à peau va vous permettre de :

- diminuer votre stress,

- augmenter votre bonne humeur,

- limiter les risques de dépression,

- accroître sa confiance en soi : disposer d’une ressource telle que prendre son conjoint dans les bras en peau à peau pour l’aider à traverser une période émotionnellement difficile ou du stress, est un réel bienfait pour le couple mais aussi pour soi,

- accepter qu’on nous prenne dans les bras en peau à peau, donner toute notre confiance à notre partenaire pour le laisser faire, favorise la bonne relation du couple et de ce fait sa durabilité.


Alors testez ! Osez ! Ou si vous le faites déjà naturellement prenez conscience de ce que cela vous procure comme sensation, comme libération d’émotion, mais aussi soyez attentif(ve) à ce qui se passe dans votre mental. Juste pour voir.


Si vous êtes célibataire, alors n’hésitez à prendre les gens que vous aimez dans les bras, à prendre leurs mains dans les votre et soyez attentif(ve) à ce qui se passe en vous.

Nous avons besoin de contact, nous avons besoin de lien, c’est naturel, je dirai même plus, c’est vital ! »

Caroline, gérante des  Ateliers du lien

 


Famille, enfants

Les "Il était une fois" de l'Atelier du Crocodile Bleu

Les Chasse-Cauchemars

Pour lire l'histoire complète  : http://www.crocodilebleu.fr


C'est lors de la rencontre d'une petite fille que sa famille souhaitait aider, que j'ai créé les Chasse-Colères... 

 Sa maman trouvait les Chasse-Cauchemars intéressants, mais cherchait à aider sa demoiselle dans la maîtrise de ses émotions au quotidien  

Nous nous sommes alors installées avec papier et crayon pour inventer ensemble cette drôle de chose . Ensuite nous avons parlé du retour à la sérénité avec des choses douces et des couleurs choisies.

Je lui ai aussi proposé un arc en ciel de rubans pour symboliser que les colères sont comme les orages :…elles passent et le soleil revient ... 


Les enfants sont parfois confrontés à des situations non désirées, qu'ils subissent. 

Leur attitude devient alors déplaisante alors que simplement, ils ont besoin qu'on les écoute.

De nombreuses propositions de Chasse-Cauchemars peuvent être imaginées, dessinées, inventées...


C'est maintenant une collection complète de chasse-colères et chasse-cauchemars que propose  l'Atelier du Crocodile Bleu


Lire les articles précédents


Catherine,
 de l'Atelier du Crocodile Bleu


 Partage de connaissances 

Pourquoi nous levons-nous le matin ? Pour donner du sens à nos vies, parce que ce que nous faisons a du sens. 

Une des raisons d'être de Baba Livre est de partager. Partager sa passion, partager ses expériences, partager les connaissances. 
Apprendre est un verbe à double sens en fonction de l'adverbe qui le suit : « apprendre à » ou « apprendre de ». 

Dans la pratique de Baba Livre, l'échange de connaissances est essentiel. Nous donnons et nous enrichissons dans chacune de nos actions. 
Interroger nos pratiques est à nos yeux le meilleur moyen de progresser. Comme vous l'avez lu dans nos articles précédents, les participants à nos activités sont des sources inépuisables d'enrichissement. Mais ils ne sont pas les seuls. Ainsi, toutes les occasions sont bonnes pour participer à des journées professionnelles qui nous font bénéficier de l'expérience de nos collègues et avec qui nous partageons ce qui nous anime. 
De même, nous accueillons régulièrement des stagiaires qui en comparant notre pratique à la théorie apprise en cours, nous amènent à nuancer notre approche professionnelle (et la leur), aussi bien dans ses dimensions administratives qu'en termes d'animation. 

La prochaine étape ? Mettre en place dans la région (Avignon-Nîmes-Alès Montpellier) un groupe d'échange de pratiques sur notre action de contes en partage qui consiste à partager avec un groupe un répertoire de contes que le groupe s'approprie au fil des séances. 
 
Si ce projet vous intéresse, contactez-nous et faites passer l'info à vos amis enseignants, éducateurs, dévoreurs d'histoires,... ! 

Lire articles précédents


Baba Livre

13 rue du Romarin

30900 Nîmes

06 51 01 21 79 ou contact@babalivre.fr